LIVRE D'OR

C'est par ici pour nous laisser vos petits mots, vos impressions, vos souvenirs et vos émotions... Cette page est pour vous!

Cette page est récente : laissez un mot, nous le publierons dès que possible! Merci à vous!

Novembre 2019 :

Quelle chance d'avoir pu accoucher à la maison de naissance! C'est exactement ce que je recherchais pour mon deuxième accouchement.

Dès le suivi de grossesse je me suis sentie à l'aise, sur la même longueur d'onde que les sage femmes, pas de projet de naissance à défendre coûte que coûte, ça m'a permis de vivre une grossesse sereine ,je savais que le jour J je serais bien entourée!

 

J'ai apprécié le suivi et les cours de préparation à l'accouchement, où on peut s'approprier les lieux, se familiariser avec les sage femmes, dans une ambiance détendue.

 

Alors que je dépasse le terme de 4jours, Frédéric m'a aidé à rester dans l'instant présent et je n'ai ressenti aucune pression , juste des propositions pour accélérer le processus, mais je me suis sentie vraiment décisionnaire de mes choix.

Puis lorsque le travail s'est mis en route, quel soulagement de savoir que la chambre m'attendait , ce cocon, et que j'allais pouvoir me mettre dans ma bulle directement.

 

J' ai apprécié la disponibilité de Frédéric , l'acupression, l'accompagnement sur les vocalises . Son calme et sa douceur m'ont apporté de la tranquillité et de la confiance. Ça a permis au travail d'avancer rapidement , ça m'a aidé à rester centrée sur moi .

 

À 15h30 j'arrive à la MDN, à 18h bébé est dans mes bras ,après la poussée ou Frédéric m'a guidée pour trouver la position qui convenait le mieux.

 

J'ai apprécié ensuite le retour rapide chez moi,et les visites à domicile, bien loin de la surveillance médicale anxiogène de l'hôpital ou de la clinique.

 

Quelle expérience l'accouchement naturel! Je suis bouleversée d'avoir traversé tant d'émotions. J'ai vécu l'accouchement dont je rêvais. Merci.Merci.Merci !

Céline

Le 14 septembre 2018 :

Il y a deux mois aujourd’hui, je me réveillais avec une drôle de sensation dans le bas du ventre, une douleur encore inconnue qui venait en pointillés… Après plusieurs mois de préparation physique et mentale – de lectures, d’échanges, de séances de yoga, d’haptonomie et de médiations – c’était le moment ! J’étais très impatiente de vivre ce grand marathon et j’avais hâte de découvrir cet instant.

Après quelques petits points organisationnels pour Geoffrey – On était le 14 juillet, il ne fallait pas tomber dans le défilé lors de notre trajet vers la Maison ! - On s’est calfeutré dans notre petit nid douillet. Sur fond de bossa-nova, la matinée fût rythmée par les allées et venues des contractions encore irrégulières et espacées. Pour les accompagner : mouvements, bascule du bassin, montées de marches et acupressions.

Sous les yeux étonnés des chats, les contractions se sont petit à petit intensifiées et rapprochées. Ça y est, on était lancés dans le marathon ! Il était maintenant inconfortable d’être immobile et les postures venaient naturellement pour soulager chaque « vague ». Après une heure et demie de ce rythme de contractions il était temps d’appeler Maud pour la prévenir de notre arrivée prochaine. En raccrochant, je perds les eaux : une étape franchie et une subite concrétisation du moment.

Il était temps de prendre la route vers la Maison, vers ce nouveau nid douillet bien connu et confortable. Maud nous y attendait et sa présence bienveillante était rassurante. Nous avions souvent imaginé cette naissance, on se voyait pendant des heures dans la chambre de naissance, alternant les positions et les lieux… Finalement, comme chaque accouchement, il était surprenant. Surprenant par son intensité, encore inconnue mais aussi par sa rapidité, que nous n’avions pas envisagée.

Les contractions étaient fortes, elles arrivaient comme une vague, saisissant tout mon corps et me laissaient dans un flou nébuleux en repartant. En arrivant, Maud propose de faire couler un bain. Je me glisse dans l’eau sans penser que la naissance s’y fera. Geoffrey s'installe tout prés. Finalement Louison était déjà engagée et se montrera une heure après notre arrivée à la Maison. Les encouragements et l’accompagnement de Maud et Geoffrey pendant ce moment furent précieux, ils m’ont porté vers la naissance de Louison.

Aujourd’hui Louison a deux mois et sa naissance nous a profondément marquée. Elle nous a reliée tous les trois et nous donne une grande confiance pour la suite, un socle sur lequel s’appuyer. En venant accoucher à la Maison de naissance, nous voulions vivre un moment bien à nous, découvrir pleinement cet instant et être acteurs de cette naissance. Nos attentes furent comblées.

Un grand merci à toute l’équipe et longue vie à la Maison !

Mélody.